Accueil >> Consultations >> Gynécologie

Gynécologie

Endométriose

On estime qu’une femme sur dix en âge de procréer est atteinte d’endométriose, un trouble gynécologique complexe et encore méconnu dans notre pays.
 
Basé sur la solide expérience de ses spécialistes, le CHU Ambroise Paré lance un nouveau Centre de Référence en Belgique : le Centre Régional d’Endométriose.
Cette structure, unique à l’échelle régionale, est constituée d’une équipe pluridisciplinaire et complémentaire, placée sous la coordination médicale du docteur Kurt Crener, chef de service de gynécologie – obstétrique.

Mon(s) Endométriose, une structure unique dans la région

Déployé au sein du CHU Ambroise Paré, son objectif majeur consiste à offrir un traitement global de l’endométriose basé sur le bien-être de la patiente et orienté autour de deux axes essentiels : la gestion de la douleur et celle de l’infertilité.

L’équipe pluridisciplinaire compte près de quarante spécialistes médicaux et paramédicaux intervenant de manière ciblée pour rencontrer les besoins de chaque femme. Formés dans des centres nationaux comme internationaux, ces derniers ont été particulièrement sensibilisés, durant leur parcours, aux troubles liés à l’endométriose.

Un traitement global pour optimiser la prise en charge de l’endométriose

Le traitement développé par l’équipe combine approches médicales et paramédicales pour garantir une prise en charge optimale et pérenne des patientes atteintes d’endométriose.

Concrètement, les infirmières spécialisées dans la gestion de la douleur sont identifiées comme point de contact pour les patientes tandis que les gynécologues assurent leur suivi médical ainsi que la réalisation de leur bilan gynécologique complet incluant :

  • une échographie gynécologique ;
  • une prise de sang ;
  • une résonance magnétique ;
  • une analyse de leur dossier médical et de ce bilan par l’ensemble des spécialistes de l’équipe.

Ensuite, l’équipe décide du traitement combiné le mieux adapté aux besoins de chacune :

  • traitement hormonal ;
  • traitement et analyse de la chronicité de la douleur ;
  • si la patiente, ou le couple, le souhaite, consultations de psychologie ou de sexologie ;
  • recours éventuel à la chirurgie,
    • laparoscopie (examen de la cavité abdominale et des organes génitaux par l’intermédiaire d’une caméra introduite à proximité du nombril) ;
    • intervention dite mini-invasive par le biais du robot chirurgical (amélioration du confort, de la sécurité et de la convalescence de la patiente, cicatrices quasiment nulles…) ;
    • traitement des lésions d’endométriose au sein des différents organes touchés.

Envie d'en savoir plus ? Consultez notre brochure expliquant l'endométriose, ses causes, son évolution, ses traitements...

Prise de rendez-vous : 065 41 41 41